Lifestyle

Parents, comment parler de sexualité avec vos enfants ?

Il est déjà difficile voire impossible de parler sincèrement de sexualité avec son partenaire alors en parler avec ses enfants c’est souvent compliqué.

Qu’est -ce que l’on peut dire ? Comment doit-on le dire ? Doit-on attendre qu’il pose des questions ou bien lui en parler avant ? Quelles sont limites ? Quels mots choisir ? Etc. tant de questions que tous les parents se posent face à leurs progénitures.

Quand comprend-il qu’il est garçon ou fille ?

L’enfant est déjà conditionné par son entourage à être garçon ou fille avant même qu’il ne comprenne qu’il a sexe. En effet, dès la naissance et même avant (grâce à l’écho) les parents auront un comportement différemment selon que ce soit un garçon ou une fille ; la façon de parler, les mots choisis, l’intonation, le bercement, le choix de ses vêtements, les doudous, la patience… Plusieurs études ont démontré que l’on ne s’adresse pas de la même façon à un bébé garçon ou fille. Ce qui va conditionner l’enfant à être garçon ou fille avant même qu’il ne comprenne qu’il a sexe.

Quand découvre-t-il qu’il a un sexe ?

Chez le bébé, la découverte de son sexe se fait avant tout par hasard, pendant qu’il explore son corps. Puis il aura à tendance à retourner où les sensations sont agréables. En effet, le gland du pénis et le clitoris sont les organes externes les + innervés du corps donc très sensibles.

 Quand apprend-il l’enfant qu’il y a 2 sexes ?

L’enfant dissocie rapidement l’homme et la femme avant de distinguer la différence anatomique du sexe. Il classera les personnes par similitudes en 2 groupes : le feminin : avec une voix douce, les cheveux longs, les traits du visage plus fins…etc et le masculin ;une voix plus grave, qui portera + énergétiquement l’enfant, qui a des poils sur le visage ….Ces classifications vont lui permettre de différencier les 2 genres. C’est pourquoi parfois de petits enfants ne comprennent pas pourquoi les hommes ont les cheveux longs car pour eux cette info était classée chez les femmes. En grandissant il va élargir ses données et pouvoir comme un adulte reconnaitre les 2 genres sans voir leur sexe !

Découverte de l’autre sexe :

Les tous petits sont curieux de savoir si les autres enfants sont comme eux..
L’enfant comprendra qu’il y a 2 sortes de sexe entre 1 an 1/2 et 3 ans. Il s’en rendra compte en voyant le sexe de son frère, sa sœur ou d’autre enfant autour lui et réalisera qu’il en a deux. Cette curiosité fait partie de leur construction, elle est importante. Certains enfants ne se contenteront pas de se dévêtir ou de regarder l’autre, ils veulent toucher l’autre ou veulent que l’autre les touche. Ce comportement est normal à cet âge, car les enfants commencent à tisser leurs premières relations amicales et ils recherchent de plus en plus d’interactions avec des enfants de leur âge.
Ils peuvent aussi poser des questions sur les différences entre les garçons et les filles et sur la façon dont les enfants sont conçus.

Comment gérer la nudité des enfants et des parents ?

L’image différente que l’adulte a de son corps le rendra + ou – à l’aise avec sa nudité et celle de son enfant. Quelles en sont les limites ? La norme sociale ; on se doit d’être habillé dès que l’on est en société. Règle pratiquement universelle. Apprendre à l’enfant de mettre une culotte en dehors de la chambre et la salle de bain, c’est lui apprendre les codes. Il en va de même pour les parents de se monter nus que dans des endroits spécifiques comme pour l’enfant. Le plus important est d’être à l’aise.

L’autostimulation.

Très tôt l’enfant va découvrir que toucher son sexe est agréable. Au début c’est une découverte au même titre que son pied. Puis il va y retourner car cela lui apporte un certain apaisement, une détente comme sucer son pouce ou papouiller son doudou. En grandissant, il faut lui apprendre qu’il peut le faire mais pas devant tout monde, tranquillement dans son lit tout seul. Ne pas l’interdire, ni le gronder mais lui expliquer. Cela peut être l’occasion d’aborder aussi son intimité en expliquant que lui seul peut toucher son sexe et que les grands n’ont pas le droit de le faire.
Cette autostimulation n’est pas de la masturbation car elle n’est pas activée par des excitations sexuelles qui arriveront à la puberté.

Jouer au « Docteur »

Les enfants, dès l’âge de 3 ans jusqu’à la puberté, vont jouer au Docteur. A chaque âge, ces jeux vont leurs permettre d’aborder la sexualité. C’est tout d’abord la découverte du sexe opposé, à se regarder, peut-être un peu toucher et surtout à se raconter des histoires. Ces jeux sont importants dans la construction de l’enfant car ils sont dans l’imaginaire et surtout loin du regard des parents. Les parents doivent être juste attentifs à ce qu’il n’y ait pas de différence d’âge entre enfants qui jouent ensemble. La différence d’âge sera aussi une différence de jeux et d’interprétation. Sinon, les grands pourraient « utiliser » les petits et l’obliger à faire des choses. Après un jeu du Dr, le parent réfèrent peut simplement demander à l’enfant si il a aimé ce jeu et si il était d’accord pour participer à ce jeu sans en demander d’avantage. Ce qui permettra à l’enfant de s’exprimer si cela ne s’est pas bien passé.

Nommer les sexes.

Il est parfois compliqué de nommer le sexe des enfants. Difficile de parler de pénis et de vulve pour un enfant. L’idéal serait que ce vocabulaire soit le même pour tous et compris par tous.
Le Zizi est en général le mot choisi pour désigner le sexe du garçon mais qu’en est-il de la fille ? les plus connus sont : La foufoune, la chounette, la zezette… et tellement d’autres mots pas toujours adaptés ou qui peuvent prêter à confusion comme « abricot ».

Le sexe de l’enfant doit être nommé et différencié simplement et surtout qui soit compris par tous. Sinon, cela mettra l’enfant dans l’embarras si personne ne le comprend et se moque de lui . Comme par exemple La craquette ou la zouzoutte… . Les enfants ont besoin de normalité en société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *